Recherche
Le blog du pays d'Evian - vallée d'Abondance > Non classé > J’ai testé pour vous : la visite de la Savonnerie Marinel

J’ai testé pour vous : la visite de la Savonnerie Marinel

« Mille odeurs et parfums s’entremêlent en poussant la porte de cette savonnerie 100% artisanale. »

MATHILDE PRUVOT

« J’ai testé la visite de la Savonnerie Marinel » : partez avec moi dans l’atelier de Jean-Luc à la découverte des secrets de la fabrication des savons.

Les savons – Espace boutique

Des savons aux couleurs douces, des pierres aux murs et des meubles en bois habillent l’atelier. Je suis accueillie par Jean-Luc Le Toquin, créateur de savon depuis 1989.

Jean-Luc et son fils

LA SAVONNERIE

Situé à Marin, la Savonnerie Marinel a été conçue par Jean-Luc Le Toquin. Passionné d’artisanat depuis plus de dix ans, Jean-Luc s’est spécialisé dans la fabrication de savons naturels, issus d’une agriculture raisonnable et raisonnée. Savons pour le corps et le visage, savons pour les mains, ou encore shampoings, la Savonnerie Marinel créé des savons solides de qualité faits mains, respectueux pour la peau et adapté aux besoins de chacun.

L’atelier – Espace conception des savons

LA VISITE DE LA SAVONNERIE

Vous racontez la visite de A à Z serait vous dévoiler tous les secrets de la saponification et la conception des savons. Alors, je laisserais une part de mystère pour qu’à votre tour, vous veniez à sa rencontre pour découvrir tous les secrets de l’atelier. Jean-Luc m’emmène dans la seconde partie de l’atelier où il confectionne des savons aux multiples vertus accompagné de son fils.

L’atelier – Espace de conception des savons

Pendant que son fils s’attelle à la confection d’un savon à l’avocat, il m’explique les différentes méthodes de saponification, la composition d’un savon et les ingrédients nécessaires ou controversés qui compensent celui-ci.

Quels sont les ingrédients ?
 « Pour faire du savon, il faut : de l’eau, de l’huile et de la soude caustique. Avec 3 ingrédients, on fait du savon. Fin de la visite. Au revoir. » me dit Jean-Luc avant de poursuivre pour m’expliquer la méthode de saponification à froid.

Qu’est-ce que la saponification ?
« La saponification est la réaction chimique au cours de laquelle un acide gras (huile ou graisse) réagit avec une base (soude). Cette réaction produit : du savon, de la glycérine et de la chaleur. »

Il y a deux méthodes de saponification : la saponification à froid et la saponification à chaud. 

LA MÉTHODE DE LA SAVONNERIE MARINEL

L’atelier utilise exclusivement la saponification à froid.

« On utilise la saponification à froid. On dit « à froid » car il n’y a pas de chaleur qui rentre dans la fabrication du savon. Enfin… ce qui est un peu faux car quand on verse la soude caustique dans l’eau, il y a une chaleur exothermique qui se produit. Ça monte à 80-90 degrés. Il faut donc se protéger avec des gants et de lunettes quand on manipule la soude caustique.

Ensuite, on attend que cette solution baisse à 45 degrés. À ce moment-là, on va réchauffer au bain marie les huiles à 40 degrés. L’objectif est que les deux appareils soient à la même température, plus ou moins 40 degrés. Lorsque l’on a fait ça, le plus dur est fait. Il ne reste plus qu’à faire le mélange avec un malaxeur plongeant et obtenir une texture homogène jusqu’à obtenir une consistance comme de la mayonnaise. Cela veut dire que la soude caustique avec la bonne température et la bonne quantité enclenche le processus chimique qui va transformer l’huile en savon et en glycérine.

C’est le début de la saponification. C’est un processus qui dure plus ou moins 24h. On va mettre le mélange dans un moule en bois, ça va d’abord durcir, puis générer de la chaleur, passer par une phase de gel avant de durcir à nouveau pour donner du savon et de la glycérine. Au terme des 24h, 80% de la soude caustique a disparu. On laisse le savon en cure de 4 à 6 semaines pour qu’il n’y ait plus aucune trace de soude. Au terme des 6 semaines, le savon est utilisable. »

LE SAVON À L’AVOCAT

C’est à mon tour de mettre la main à la pâte ! J’appuie sur le bouton pour lancer la machine. Le savon sort à la forme de la filière posée. Lorsque le savon arrive proche du fil vert, je stoppe la machine. Ensuite, je coupe à l’entrée de la filière puis en deux au milieu à l’aide de la règle.
Les deux blocs sont ensuite déposer sur l’appareil pour les découper délicatement. Je prends une savonnette et j’y accole le mot « avocat » à l’aide de l’appareillage où les savons peuvent être personnalisés à l’infini. Pour finir, il suffit d’estampiller le savon « Savon Marinel ».

Désormais, le savon n’a plus de secret pour moi !

Et maintenant, à votre tour de découvrir cette belle Savonnerie Marinel où Jean-Luc vous dévoilera tous les mystères et l’histoire du savon.

Informations pour les visites
Dates : le mardi et vendredi à 10h
Tarif : Gratuit
Lieu d’inscription : Thollon Tourisme, Publier Amphion Tourisme, Bernex Tourisme 1 jour avant ou sur https://boutique.lemanchablais.com/visite/visite-savonnerie/
Lieu de la visite : 15 Chemin de la Poutavin, 74 200 Marin
Téléphone : 04 50 71 20 54
Site web : www.savonneriemarinel.fr

4 mars 2021 - par Mathilde Pruvot

Cet article vous a t'il plu ?

Cliquer sur une étoile pour donner votre avis

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote : 1

Soyez le premier à donner votre avis !

Partagez-cet article

Une réponse sur « J’ai testé pour vous : la visite de la Savonnerie Marinel »

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *